Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 14:04

Scène Alone Man Show« Ce n’est pas un coming out, mais plutôt un starting black teinté de white spirit ». Dixit Pascal Légitimus, dans son très spécial Alone Man Show.

 

Depuis le 11 octobre dans la salle du Palace à Paris, Pascal Légitimus est pour la première fois seul sur scène, précisément pour parler de ses origines mélangées.

 

La couleur de sa peau fait de son côté antillais une évidence. Même s’il ne l’a jamais caché, on sait pourtant moins que ce fils de l’acteur et musicien de jazz Théo Légitimus (« un black vraiment très très noir »), petit-fils de l’actrice Darling Légitimus (une grand-mère aux histoires de scène mythiques), a pour mère Madeleine Kambourian, l’Arménienne brune au teint de lait.

 

Tout aurait pu être bien pire cependant, puisque l’aîné des quatre enfants nés de cette union très mal perçue à l’époque, s’appelle Pascal, un prénom bien français, alors qu’il aurait pu tout autant être baptisé Archavir qu'Houphouet…!

 

C’est le genre de joyeusetés mi-figue mi-raisin que l’on vit dans ce spectacle centré sur le métissage peu banal de Légitimus. Prenant toujours le parti d’en rire sans sombrer dans les drames des deux peuples, ce spectacle d’humour est un défi permanent, surprenant.

 

Avec trois siècles d’esclavage d’un côté, un génocide toujours renié de l’autre, il en est assez des larmes : voyez plutôt comme vous riez !

 

Grâce à une écriture savamment soignée d’abord. Les jeux de mots et les bons mots d’une efficacité redoutable fusent : le ‘métis-sage’ repris dans notre titre vient par exemple de lui, tout comme l’adaptation d’une magistrale tirade à la Cyrano de Bergerac, où Légitimus s’insurge contre la médiocrité de l’insulte faite, non à son nez… mais au nègre.

 

Grâce à la mise en scène ensuite, faisant une large place à la musique, aux projections vidéo et aux effets de lumières dynamisant le ton.

 

Grâce à Pascal Légitimus, enfin et surtout, qui tout au long de ce spectacle endosse les rôles les plus farfelus jusqu’aux plus émouvants (Moïse revenant avec les tablettes des Dix Commandements, l’oncle arménien, ou la tantine créole), sans se départir d’un humour salvateur, qui fait du bien.

 

Un humour jamais idiot, jamais méchant, mais toujours plein de sens et de finesse, dans un monde de brutes il faut bien le dire. A savourer et méditer, même longtemps après avoir battu des mains au rythme des kotcharis clôturant cet alone man show décidément pas comme les autres.

 

Affiche Alone Man Show

 

 

Article à paraître dans le France-Arménie du mois de novembre 2011 

Partager cet article

Repost 0
Jilda Hacikoglu - dans Spectacle
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ConnexionsS
  • ConnexionsS
  • : Journalisme personnel : informations, histoires et idées. La page "Arménie - FA " regroupe une sélection d'articles déjà publiés (magazine France-Arménie).
  • Contact

Profil

  • Hacikoglu
  • Journaliste contribuant au magazine France-Arménie depuis 2003, et auteur de ce blog créé en septembre 2010. Sur Twitter @HacikJilda
  • Journaliste contribuant au magazine France-Arménie depuis 2003, et auteur de ce blog créé en septembre 2010. Sur Twitter @HacikJilda

Recherche

Archives