Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 19:07

Arden ArapyanOyez... Tout droit venu du Canada, ce jeune pianiste de jazz joyeusement latino donnait son premier concert parisien le 18 septembre : un doigté frais à suivre.

 

Ignorer les frontières est une seconde nature pour Arden Arapyan. Né au Québec, de parents nés en Turquie, il baigne depuis toujours dans une culture arménienne, mais aussi internationale musicalement, et se sent tout autant Cubain quand il fait vibrer un piano aux sons salsa.

 

Ce pianiste-compositeur qui a choisi le jazz sur le tard pour toucher à tous les genres musicaux, a sans trop savoir pourquoi une nette prédilection pour la musique cubaine, qu’il mêle sans complexe à ses compositions (échantillons sur myspace ici).

Arden Arapyan sur la scène de l'UGAB à Paris


Sans doute l’énergie swinguée de ces airs correspond bien à son tempérament rieur, révélé lors de son premier concert à Paris, accompagné du batteur Didier Guazzo, du contrebassiste Tony Bonfils, et du saxophoniste Christophe Nègre (musiciens habituels de Charles Aznavour).

 

Sur scèneArden Arapyan, Tony Bonfils, Didier Guazzo et Christophe Nègre,

sur la scène de l'UGAB Paris

 

Résultat : il compose des morceaux de jazz latino qui donnent envie de savoir danser la salsa (El Rey Leõn, Dos Pasos), ou revisite avec énergie les morceaux arméniens où il sent un potentiel jazzy selon lui indéniable, que ce soit une suite romantique de Mascarade entendue chez Aram Khatchaturian (avec Romance), ou une chanson de Noël traditionnelle (Donadzar).

 

Sans chercher d’obscure explication conceptuelle, il improvise et joue simplement comme il est : heureux d’être là, comme l'atteste l'une de ses compositions tout bonnement intitulée Ain’t got no blues.


En pur produit du métissage culturel typique de diaspora, Arden Arapyan a ceci de particulier que chez lui aucune influence ne semble étouffer l’autre. Cela lui a probablement valu la préférence de plus d’un jury de concours séduits par l’originalité de ses compositions jazz teintées d’inspirations arméniennes et latinos : dès 25 ans il décroche le premier prix du concours Propulsion Jazz de la station de radio montréalaise Planète Jazz en 2007, puis le Grand Prix Jazz GM au Festival International de Jazz de Montréal en 2008.


Self présentation

aa

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Arden avec les musiciens de Paris

 

Parfaitement arménophone, ce Québécois a l’habitude de faire ses bœufs musicaux en parlant indifféremment arménien, français ou anglais, selon les nombreux groupes où il joue : orchestres de salsa, de jazz, de chanteurs arméniens (Paul Baghdadlian, Adiss Harmandian et plus récemment Marten Yorgantz), ou encore avec sa propre formation.

 

Celle-ci est d’ailleurs un bon résumé des tendances musicales multiples qui l’inspirent, puisque le darbouka oriental de Charbel Akiki et autre congas du percussioniste Kiko Osõrio y tutoient le saxophone de son accolyte cubain Giovany Arteaga, tout comme le duduk de Vagharshak Adamian, en toute simplicité.

 

Album Vahak

Lancé en mars 2011 à Montréal, avec cette formation riche en couleurs, Vahak est  son premier album.

 

Ce titre intriguant est le prénom de son père, l’un des piliers de sa vie auquel il rend ainsi hommage, tout en enchaînant originalement les pas pour tracer sa voie.

 

 


 

Photos Juan-Jose Delhom Fuertes

(18 septembre 2011 concert à l'UGAB-Paris) 

 

 

  Au concert de lancement à Montréal, avec sa propre formation


Partager cet article

Repost 0
Jilda Hacikoglu - dans Musique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ConnexionsS
  • ConnexionsS
  • : Journalisme personnel : informations, histoires et idées. La page "Arménie - FA " regroupe une sélection d'articles déjà publiés (magazine France-Arménie).
  • Contact

Profil

  • Hacikoglu
  • Journaliste contribuant au magazine France-Arménie depuis 2003, et auteur de ce blog créé en septembre 2010. Sur Twitter @HacikJilda
  • Journaliste contribuant au magazine France-Arménie depuis 2003, et auteur de ce blog créé en septembre 2010. Sur Twitter @HacikJilda

Recherche

Archives