Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 21:10

Son nom vous est peut-être vaguement connu déjà, mais sa musique est sans doute bien plus familière à vos oreilles.

 

Depuis Amadou & Mariam jusqu’à Sting, en passant par Lhasa De Sela pour l’electro ou Mathieu Chedid et Vincent Delerm (entre autres) pour la scène française, dix ans que ce trompettiste inspiré parcourt les scènes musicales, aux côtés d’artistes du monde séduits par son expressivité.

 

DiagnosticLibanais déraciné de Beyrouth à l’adolescence, atterri en banlieue sud de Paris (Essonne, 91), lauréats de nombreux prix durant ses études de musique classique (la trompette est son double), enrichi musicalement de tous les univers musicaux côtoyés depuis, Ibrahim Maalouf entend livrer avec Diagnostic la réponse, en forme de troisième et dernière partie, à une histoire musicale commencée en 2007 par Diasporas, puis questionnée avec Diachronism, ces deux précédents albums.


Résultat pour Diagnostic : piano et trompette améliorée pour jouer les spécificités orientales, se mêlent avec évidence aux ambiances tantôt mélancoliques, tantôt déchaînées des sonorités contemporaines.


Dans cet album qui évolue comme un véritable opéra moderne, s’enchaînent le clubby Will Soon Be a Woman (morceau le plus entendu), les acrobatiques salsas de Maeva in the Wonderland, le recueillement profond au piano de Your Soul, en prélude progressif à un réveil salutaire avec Never Serious, puis une reprise époustouflante de Michael Jackson, digne du plus vivant des morts (We’ll’ Always Care About You - vidéo ci-dessous). 

 

 

Mais on y trouve aussi un slam en extase avec Oxmo Puccino (Douce), avant le rappel des sources par l’accordéon de All The Beautiful Things, et surtout Beirut, ce morceau composé dans une ville détruite par la guerre civile.


Beyrouth, la ville où errait à treize ans un Ibrahim Maalouf découvrant pour la première fois Led Zeppelin dans un baladeur, au moment précis où il voit, pour la première fois aussi, les ravages des bombes dans ses rues. La musique d’un moment, ce moment clé d’une vie est ici.

 

Diagnostic Beirut

La photo du jour J à Beyrouth

(livret de Diagnostic)


Beirut, est donc aussi le morceau composé ce jour-là (voir ici le clip, hypnotique, de ce morceau). Une suite étrange où après une méditation de la trompette qui va jusqu’à l’épuisement, renaît une énergie de vie sortie d’on ne sait trop où, mais qui envahi bien vite l’espace.


La vie qui reprend ses droits, en somme. Plus forte d’avoir survécut, et prête à continuer ainsi déviée, malgré tout. Place alors à la maîtrise d’un style pleinement abouti, celui d’Ibrahim Maalouf, unique et dont l’écoute vous est vivement recommandée.

Partager cet article

Repost 0
Jilda Hacikoglu - dans Musique
commenter cet article

commentaires

excellent 11/06/2014 10:07

thank you for the post. Keep sharing

Marie 24/12/2011 12:53

Pour ceux qui n'auraient pas reconnu, la reprise de Michael Jackson est celle de la chanson 'They don't care about us' :)

Georges 22/12/2011 09:29

Une nouvelle et intéressante découverte! Merci Jilda

Présentation

  • : ConnexionsS
  • ConnexionsS
  • : Journalisme personnel : informations, histoires et idées. La page "Arménie - FA " regroupe une sélection d'articles déjà publiés (magazine France-Arménie).
  • Contact

Profil

  • Hacikoglu
  • Journaliste contribuant au magazine France-Arménie depuis 2003, et auteur de ce blog créé en septembre 2010. Sur Twitter @HacikJilda
  • Journaliste contribuant au magazine France-Arménie depuis 2003, et auteur de ce blog créé en septembre 2010. Sur Twitter @HacikJilda

Recherche

Archives