Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 17:14

Affiche-expo-Armenia.jpg

 

Même si le titre peut sembler incongru il faut garder en tête que Venise n’est pas à une curiosité près…

 

Le 10 avril clôturait en effet une belle exposition donnée dans une série de salles le long de la piazza San Marco : ARMENIA impronte di una civiltà (empreintes d’une civilisation).

 

Installée au Museo Correr depuis le 16 décembre 2011, cet évènement est l’heureux fruit des initiatives concordantes de la petite - mais précieuse - communauté arménienne subsistant à Venise (autour de la congrégation des Mekhitaristes), et de la République d’Arménie, pour célébrer le 500ème anniversaire du premier livre arménien imprimé.

 

Distance Venise-Erevan (2 690 km)

Illustration de l'exposition

Venise-Erevan.jpg

 

Malgré la distance par rapport aux terres d’origine des Arméniens, le fait est que le premier livre imprimé arménien fût édité à Venise, en 1512.


Aussi surprenant soit-il, cet éloignement est une illustration parfaite de l’histoire géographiquement bousculée de ce peuple tenace.

 

Aucun aperçu de l’histoire arménienne n’est en effet concevable sans un décodage géographique, et l’exposition n’échappe pas à ce passage obligé, avec une maquette ludique et animée de ces territoires d’origine pour en évoquer les périodes clefs.

 

Cette histoire ainsi qu’une tradition particulière de voyageurs-commerçants ‘éclairés’, ont fait qu’entre diverses autres implantations dans le monde, une communauté arménienne s’était officiellement installée dans la Sérénissime depuis le Moyen-âge, avec son quartier, ses églises et ses écoles.


Mappemonde-Amsterdam.jpg

La première mappemonde imprimée en arménien, à Amsterdam en 1695

Extrait de l'exposition

 

Elle y subsiste encore aujourd’hui en bien plus petit nombre, et ses plus vivaces représentants en sont les membres de la congrégation Mekhitariste : installés à Venise depuis 1717, ces religieux arméniens y maintiennent toujours en activité, avec force bonhommie et des trésors de sagesse, le musée et le monastère de l’île Saint-Lazare.

 

DSC00826

Un joyeux Mekhitariste servant le vin

au repas donné dans le cloître de San Lazzaro après la messe de Pâques

 

Il ne faut donc pas s’étonner outre mesure des touristes arméniens qui se succèdent régulièrement, et aussi fidèlement qu’en un pèlerinage, dans les adresses arméniennes phares de la ville : quartier de Santa Croce près de San Marco avec sa chapelle, ancien collège arménien dans le Palazzo Zenobio près de Campo Santa Marguerita (le palais accueille désormais diverses expositions d’art contemporain), et bien sûr l’Isola di San Lazzaro degli Armeni.

 

Adresses-armeniennes-de-Venise.jpgAperçu des adresses arméniennes de Venise

 

Une fierté et surtout une vraie chance pour les Arméniens disséminés de par le monde, que de retrouver dans un lieu si magique, un refuge chaleureux et plein des perles les plus progressistes de leur culture.

 

Isola di San Lazzaro degli Armeni

L'île San Lazzaro vue du vaporetto qui s'en approche

Partager cet article

Repost 0
Jilda Hacikoglu - dans Arménie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ConnexionsS
  • ConnexionsS
  • : Journalisme personnel : informations, histoires et idées. La page "Arménie - FA " regroupe une sélection d'articles déjà publiés (magazine France-Arménie).
  • Contact

Profil

  • Hacikoglu
  • Journaliste contribuant au magazine France-Arménie depuis 2003, et auteur de ce blog créé en septembre 2010. Sur Twitter @HacikJilda
  • Journaliste contribuant au magazine France-Arménie depuis 2003, et auteur de ce blog créé en septembre 2010. Sur Twitter @HacikJilda

Recherche

Archives