Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 21:27

Depuis sa naissance jusqu’à ses transformations, la ville réserve bien souvent un spectacle presque aussi prodigieux que celui de la nature. Illustration à Boulogne-Billancourt et sa fameuse île Seguin, dans l’une des premières boucles que la Seine forme en sortant de Paris, pour aller rejoindre la mer à l’ouest.


27- Vu depuis l'île, le nouveau quartierVu depuis l'île Seguin, le nouveau quartier Rives de Seine (zéro trucage)
 

Depuis l’essor de l’industrie Renault jusqu’à l’installation du Cirque du Soleil, l’île Seguin à Boulogne-Billancourt a en effet toujours de quoi surprendre.


Après la foire d’empoigne qui s’est jouée autour du destin de ces terrains Renault, siège emblématique de la marque nationale, place à l’époustouflant et lucratif projet de nouveau quartier des Rives de Seine dont les premières constructions ont vu le jour dans les années 2000.


En pleine pénurie de terrains, la reconquête de cette immense friche industrielle de près de cent hectares, quasiment au portes de Paris, a forcément attisé toutes les convoitises.


16- Trace du passéCelle du propriétaire d’abord : après avoir éloigné ses implantations de Paris pour mieux assurer son développement, Renault cherche à valoriser au mieux ces terrains.

Une valorisation en termes financiers pour en tirer le meilleur prix bien sûr, mais aussi en termes d’image. La qualité du projet qui naît ici sera en effet toujours associée à la marque, car il s’agit de ses terrains d’implantation historique.

 

L’ampleur industrielle qu'ils avaient prise (depuis l’installation en 1898/1902, et jusqu’à la désaffectation de l’usine qui couvrait l’île en 1992) en avait fait autrefois déjà, une ville même dans la ville.


Convoitise aussi des élus municipaux et de tous les acteurs publics locaux, évidemment intéressés à la reprise en main de terrains qui recouvrent près de 10% du territoire de Boulogne-Billancourt, ville de 113 000 habitants aux portes de Paris.


Convoitise des promoteurs ensuite, qui se sont empressés de faire signer des promesses de vente à Renault, et qui se sont imposés comme partenaires obligés des projets de la SAEM, société d’économie mixte créée par la ville pour piloter l’aménagement public de ce vaste chantier.


Résultat aujourd’hui, un bon tiers du projet Rives de Seine, ainsi nommé car il ambitionne de reconquérir les rives du fleuve, est désormais visible et sorti de terre, avec pour vitrine de choc le recyclage high-tech de l’île Seguin.


D’île-usine à elle seule, la friche industrielle de l’île Seguin est entièrement repensée en centre culturel international innovant, sous la houlette de l’un des architectes les plus tendances de ces dernières années : Jean Nouvel.

 

28- P1000456Vue de l'île Seguin et du quartier depuis le nouveau pont piéton


Au programme d’aménagement de l’île : un jardin public paysager, le siège de l’association Cirque en chantier de Madona Bouglione, des pôles culturels et de loisirs, un projet d’ensemble musical du Conseil Général… Tout un programme, régulièrement sujet à rebondissements politiques (aperçus ici et ), mais qui veut faire évoluer un véritable symbole ouvrier de l’ère industrielle française, en vitrine de la culture française de plus haut niveau, et d’avant-garde s’il vous plaît.


A noter également l’effort de préservation de la mémoire qui intègre au projet le maintien de certaines constructions emblématiques des anciennes usines : le bâtiment Pierre Dreyfus (ex « bâtiment X ») et la cabane de Louis Renault, les ponts Daydé et Seibert, la « porte Jules Guesde », les frontons de l’île Seguin, le mur de l’Artillerie…

 

07- P1000387

Il y a évidemment de bonnes intentions dans ce projet, et heureusement qu’un lieu chargé d’une histoire collective si exceptionnelle ait pu inspirer de belles idées. Pour l’instant néanmoins, une simple ballade dans les environs montre que les rives de Seine sont surtout ouvertes à la circulation automobile pour accéder aux voies sur berges de Paris, les fameux quais bien pratiques pour traverser la capitale (voir l'album photo de cette ballade  ici).


On y sent partout la zone de transition très désertique, hétéroclite et parfois peu rassurante, qui se maintient au bord de grands chantiers en cours. De fait, sur les bords de Seine, le piéton se perd facilement.


Quelques péniches sont amarrées autour de l’île, au bas de quais qui les cachent à la vue. A part quelques pêcheurs, des marcheurs originaux, joggeurs, et des familles désorientées par l’ancien pont bleu des usines Renault de l’île, pas vraiment de piétons sur ces quais. Il faut dire que rien n’est prévu pour eux ici, en tous cas pas pour l’instant.

 

15- P1000418

Le spectacle de spectateurs du Cirque perdus sur ces quais routiers faces à l’île Seguin, est en tous les cas assez insolite : imaginez plutôt les parents avec enfants de tous âges, hésitant dans des no-man’s land dignes des décors de films policiers…

 

C’est que le plus court chemin pour arriver au grand chapiteau du Cirque du Soleil est visuellement le Pont Daydé qui menait à l’usine de l’île (le pont bleu suspendu, préservé dans le projet d’aménagement). Un vrai pont de travailleurs, devenu illusion pour des spectateurs !

 

01- Vestiges d'industrie et Cirque du Soleil


Le célèbre cirque de Guy Laliberté s’est en effet installé sur l’île, à deux pas de la géante porte de l’ancienne usine, elle aussi muséifiée, pour proposer son spectacle Cortéo depuis le 4 novembre dernier, et jusqu’à début janvier encore. 

 

Voilà qui fait entrer dans les esprits la possibilité de franchir le pont et de visiter l’île. Bonne idée pour faire venir le public certes, mais il reste juste à aménager la suite pour continuer le parcours.

A suivre...

 

26- Sur l'île

Sur l'île Seguin, en route pour le cirque, en passant par le jardin paysager

 


Photos JH décembre 2011 (voir l'album Boulogne-Billancourt, île Seguin)

Partager cet article

Repost 0
Jilda Hacikoglu - dans Société
commenter cet article

commentaires

Jean-François 28/12/2011 23:12

Ceci m'amène une Remarque: A l'ouest rien de Nouvel!
bonne fin d'année.

Jilda Hacikoglu 29/12/2011 09:42



Merci Jean-François, en bon abuelito que tu es c'est toujours un plaisir de te lire !


Très bonnes fêtes à toi aussi



Présentation

  • : ConnexionsS
  • ConnexionsS
  • : Journalisme personnel : informations, histoires et idées. La page "Arménie - FA " regroupe une sélection d'articles déjà publiés (magazine France-Arménie).
  • Contact

Profil

  • Hacikoglu
  • Journaliste contribuant au magazine France-Arménie depuis 2003, et auteur de ce blog créé en septembre 2010. Sur Twitter @HacikJilda
  • Journaliste contribuant au magazine France-Arménie depuis 2003, et auteur de ce blog créé en septembre 2010. Sur Twitter @HacikJilda

Recherche

Archives