Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

La commémoration reçue le 26 janvier dernier par la mairie du Xème, a permis de croiser la parole des Arméniens et Turcs (1). Pas spécialement soutenue par les associations arméniennes plutôt méfiantes a priori, elle a néanmoins fait salle comble et réuni 350 personnes d'origines confondues, autour des principes de vérité chers à Dink et aux représentants de la mairie de Paris, qui avaient conditionné son accueil à la tenue d'un discours très clair sur la réalité du génocide. La journée a donc été qualifiée d'historique par Fethiye Çetin (2).

 

2 courtes interview du défunt ont d’abord évoqué son discours quasi-révolutionnaire. Ce rappel a été suivi d’un bilan sur la poursuite du combat après sa mort, par le jeune rédacteur en chef d’Agos Aris Nalçi insistant sur la mission de continuité dont le journal s’est trouvé investi. Fethiye Çetin a présenté l’état du procès des responsables de l’assassinat, dénonçant notamment l’absence de coordination des autorités impliquées dans l’enquête, et rappelant les soutiens précieux dans cette bataille juridique, venus des sympathisants proches ou anonymes en Turquie. Le professeur Baskin Oran a pour sa part explicité les causes du honteux tabou turc actuel sur le génocide arménien, notamment pour justifier les précautions de Dink et des démocrates turcs sur le sujet.

La crispation sur l’utilisation du mot génocide est en effet souvent le point d’achoppement central entre la méthode Dink et la diaspora, mais au cours de la conférence il a été réaffirmé sans ambiguïté par tous les intervenants.

Ce point n’a pas non plus manqué d’être mis en avant au fil des questions-réponses avec le public qui a suivi la conférence. La journée s’est achevée sur les propositions des associations et du public resté tout ce temps particulièrement respectueux : recueillir les histoires individuelles communes de l’époque des 2 côtés, travailler sur l’histoire des Justes au moment du génocide, et même défilé des turcs affichés aux côtés des arméniens les 24 avril. Cette journée porteuse d’espoir s’est clôturée autour d’un buffet, ou chacun a pu échanger sereinement et partager le halva (3).

JH



(1) Hos et Shimdi (Groupe de réflexion «Ici et Maintenant»), ACORT - Assemblée Citoyenne des Originaires de Turquie, AAA - Association Audiovisuelle Arménienne, CRDA - Centre de Recherches sur la Diaspora Arménienne, ELELE, Migrations et Cultures de Turquie

 

(2) Auteur du «livre de ma grand-mère», avocate de la famille Dink dans le procès des responsables de l’assassinat

 

(3) Déssert traditionnel à base de semoule, offert en mémoire des défunts.

 

 

Article publié dans le magazine France-Arménie, n° 312 du 16 février 2008

Partager cette page

Repost 0

Présentation

  • : ConnexionsS
  • ConnexionsS
  • : Journalisme personnel : informations, histoires et idées. La page "Arménie - FA " regroupe une sélection d'articles déjà publiés (magazine France-Arménie).
  • Contact

Profil

  • Hacikoglu
  • Journaliste contribuant au magazine France-Arménie depuis 2003, et auteur de ce blog créé en septembre 2010. Sur Twitter @HacikJilda
  • Journaliste contribuant au magazine France-Arménie depuis 2003, et auteur de ce blog créé en septembre 2010. Sur Twitter @HacikJilda

Recherche

Archives