Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 18:31

Quelle que soit la façon dont cette nouvelle année a commencé, personne n’a le choix : il faut avancer.

 

Et au lendemain d’une date annoncée de toutes parts comme la fin du monde, le simple fait de continuer pourrait bien prendre un élan particulier : celui d’un vif rebond. Impossible de savoir où nous allons, mais c’est maintenant et c’est sans appel.

Qu’advienne donc ce qui pourra et, pourquoi pas, ce qui se choisira. 

 

Barcelone-2010.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Barcelone septembre 2010 (photo JH)

 

 

Ce sursaut d’optimisme est inspiré par la lecture du dernier numéro de la Revue XXI, coïncidence des coïncidences, le n°21 du titre.  

Parmi les récurrences habituelles de cette revue assumant gaillardement son rythme ralenti par rapport aux médias actuels, figurent des portraits qui illustrent les pages « Ils font avancer le monde ».

 

Portraits de personnalités généralement peu connues par chez nous, mais qui mènent des combats soi disant perdus d'avance avec des caractères d’exception. A leur modeste niveau a priori, ces gens-là ont initié des entreprises souvent follement utiles pour tous et tout.

Ils montrent en toute simplicité qu’il vaut la peine de s’entêter pour ses idées, au quotidien.  

 

Au-delà de la lecture souvent réconfortante de ces portraits, vient aussi la surprise de constater parfois qu’il n’y a même plus aucun obstacle réel à la résolution d’un problème majeur, simplement des choix qui ne sont pas faits par ceux qui pourraient les faire.  

 

Exemples flagrants dans le n°21 de la Revue XXI donc :  

 

César HaradaCésar Harada, 29 ans, est l’inventeur d’engins maritimes capables de nettoyer les principales pollutions humaines sur mer : le pétrole, le plastique et la radioactivité : Protéi : https://sites.google.com/a/opensailing.net/protei/home.

« (…) Sa formule est libre, disponible en un clic : c’est de l’open source. (…) N’importe quel industriel peut décider de commercialiser ce bateau. » écrit l’article, finissant par une citation de Harada : ‘J’essaie de changer les choses par le bas. Je ne suis ni un justicier ni un super héros’

Pourquoi donc les acteurs concernés par ces fléaux ne se jettent pas dessus ? Autorités qui triment pour les nettoyer, pollueurs qui déboursent des fortunes en dommages-intérêts quand leur responsabilité est recherchée ?

 

 

Thuli-Madonsela-new.jpgThuli Madonsela elle, est la justicière qu’on rêverait d’avoir dans son pays.

 

Médiatrice de la République en Afrique du Sud depuis 2009, cette fille du petit peuple laminé par le racisme institutionnalisé, devenue juriste réputée ayant participé à la rédaction de la Constitution postaparteid, nettoie les petites et grandes injustices de son pays.

 

Si elle a déjà fait virer rien moins que le chef de la police nationale ou même carrément un ministre chargé des affaires sociales pour corruption avérée, c’est surtout l’injustice quotidienne que traque cette coquette calme et discrète que tout le monde reconnaît dans la rue.  

 

Cette femme fait sans nul doute avancer le monde par des savoirs-faire et être que nous ne possédons peut-être pas tous, mais il est plus que stimulant de voir qu’elle y parvient là où l’on pouvait s’y attendre le moins. Non pas au cœur d’un Etat de droit installé de longue date dans les droits de l’homme, mais dans un pays qui panse encore les plaies de l’apartheid aboli il y a à peine plus de vingt ans.  

 

 

Marc-Parent.jpgMarc Parent est quant à lui un Français qui a trouvé le moyen de créer de l’eau potable, avec du vent.

Eole Water solutionne tout bonnement les drames du manque d’eau partout où elle est introuvable sur la planète. Il « suffirait » d’investir.

Seul hic : la logique de recherche du meilleur retour sur investissement fait que c’est uniquement à Dubaï, là où l’eau se monnaye des fortunes, que le dispositif a pu être mis en place.

Bref, la solution au problème de l’eau existe déjà, il reste encore à… comment expliquer cela : tout simplement la choisir.     

 

 

Autre hasard ou coïncidence, ce n°21 de la Revue du même nom se démarque par :


>> La production d’un manifeste relatant toutes les réflexions qui ont guidé l’avancée de ce projet journalistique lui aussi apparemment perdu d’avance, qui fête pourtant aujourd’hui ses cinq ans d’existence avec un tirage qui tient encore du rêve pour toute autre revue de nos jours (60 000 exemplaires, pour des ventes moyennes de 45 000 exemplaires).

 

>> Le thème central de ce numéro raconte longuement trois histoires diamétralement opposées, autour d’un principe de survie élémentaire qu'on a tendance à négliger : le courage.

Celui d'un Noir-Américain libéré de 26 ans de prison après avoir été innocenté, le parcours de 'l'ex-immigré algérien de France ou touriste' qui sauva le Président en 2002, ou encore l'unique criminaliste exerçant au Salvador, pays au nombre de meurtre quotidien record.

Variations sur un même thème, pour montrer que le courage a maintes occasions d'avoir cours, et pas nécessairement dans les plus graves moments.   

 

Une inspiration encourageante qui résonne étonnamment synchrone avec le formidable élan de ces vers d'un certain Yeghiché Tcharents, découverts sur la page dédiée au mois de décembre 2012 d'un banal calendrier le mois dernier:   

   

Décembre 2012(traduction JH janvier 2013)  

     

Pareillle à un énorme disque de fer

La vaillante volonté de nos innombrables frères,

Universelle –

Nous nous sommes déjà lancés avec un gigantesque élan

Vers les jours venteux à venir,

Vers - le Futur…

 

 

 

Plutôt pas mal pour un début d’année où il faut continuer d’avancer quoiqu'il arrive. Lors donc,

 

Meilleurs voeux de courage à tous pour 2013

 

 

(Pour prendre connaissance du poème in extenso dont ces vers sont la chute, se reporter au billet suivant de ConnexionsS, lecture étonnamment moderne pour une œuvre de 1918). 

Partager cet article

Repost 0
Jilda Hacikoglu - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ConnexionsS
  • ConnexionsS
  • : Journalisme personnel : informations, histoires et idées. La page "Arménie - FA " regroupe une sélection d'articles déjà publiés (magazine France-Arménie).
  • Contact

Profil

  • Hacikoglu
  • Journaliste contribuant au magazine France-Arménie depuis 2003, et auteur de ce blog créé en septembre 2010. Sur Twitter @HacikJilda
  • Journaliste contribuant au magazine France-Arménie depuis 2003, et auteur de ce blog créé en septembre 2010. Sur Twitter @HacikJilda

Recherche

Archives